Étiquette : jardin

Jardin

Jardin en cours épisode # 30

Se remettre à l’ouvrage

L’intérêt d’un jardin, à mon sens, c’est d’être en relation au vivant : rien n’est figé, tout est évolutif, bouge, se déploie, parfois périclite, d’autres fois fleurit… Le jardin c’est du mouvement, pour faire un clin d’œil à Gilles Clément!

Aussi, les mois du printemps se succèdent et apportent chacun leur lot d’entretien à réaliser.

Reprise du plessage des aubépines

Les aubépines plessées l’an dernier, avec leurs nouvelles pousses, partaient de nouveau dans tous les sens, aussi était-il nécessaire d’intervenir.

Les aubépines en cours de plessage : au premier plan et au fond rien n’est fait, tandis qu’à gauche la plus petite haie a été plessée.
Lire la suite de « Jardin en cours épisode # 30 »
Jardin

Jardin en cours épisode # 28

Faire des essais, puis, parfois, changer d’avis!

Il y a deux ans, j’avais tenté de réaliser plusieurs greffes sur des pruniers, aubépines et cerisier de Montmorency existants dans le jardin.

Le résultat a été très mitigé, pour ne pas dire plutôt décevant. J’ai eu 3 greffes qui ont survécu, dont il ne subsiste aujourd’hui plus qu’une seule. Une a dépéri l’été dernier et l’autre, je l’ai malencontreusement détruite, pensant, à tort, qu’elle avait périclité.

La seule greffe qui a tenu modestement le choc est une greffe de poirier ‘Saint Jean’ sur aubépine. Sa croissance est réduite, mais elle est toujours là.

Vue d’ensemble de la partie Est avec les porte-greffes conservés
Lire la suite de « Jardin en cours épisode # 28 »
Jardin

Jardin en cours # épisode 24

Se remettre en selle

Je souhaiterai ne plus avoir à parler de « tristes évènements » en entamant un nouveau billet mais malheureusement, il me faut faire avec pour l’instant.

On dit que lorsque l’on tombe de cheval, il faut se remettre en selle tout de suite pour éviter la peur – ce que je n’ai pas fait petite fille… Cependant, au jardin, malgré les dégradations subies, j’ai choisi de continuer le projet et de me remettre en selle!

Lire la suite de « Jardin en cours # épisode 24 »
Jardin

Jardin en cours # épisode 23

Désarroi

L’été 2019 aura décidément été une suite de mises à l’épreuve. Résistance aux conditions climatiques extrêmes (qui risquent de devenir la norme) du jardin, résistance morale à la bêtise crasse des personnes aussi.

En effet, je me suis aperçue mi-août, en revenant d’un superbe PDC animé – entre-autre – par Warren Brush, que mon jardin avait été vandalisé. Après les vols du printemps, le moral a été encore fortement impacté.

Lire la suite de « Jardin en cours # épisode 23 »
Jardin

Jardin en cours # épisode 22

Un été caniculaire

L’été 2019 a été torride. Les records se sont succédés, dépassant les températures les plus hautes enregistrées. Ces performances sont loin d’être enthousiasmantes. On pourrait croire que les plantes vont passer outre ces évènements, mais il n’en est rien. Nous avons observé des arbres aux feuilles jaunir comme en plein automne. Les forestiers ont vu des hêtres grillés sur pied dans les massifs du Jura.

L’activité photosynthétique des plantes en climat tempérée se situe dans un optimum entre 15 et 25°C. Nous avons enregistré plus de 40 degrés… La croissance des plantes a été arrêtée, faute de photosynthèse…

Lire la suite de « Jardin en cours # épisode 22 »
Jardin en cours

Jardin en cours # épisode 18

Implanter

L’hiver et le début de printemps sont des saisons opportunes pour commencer à implanter les massifs d’un jardin : on y voit clair, la végétation ne s’est pas encore développée, les espaces sont vierges.

C’est ce que j’ai fait en ce début de printemps, en utilisant les ressources dont je disposais au jardin (c’est un principe de permaculture : valoriser et utiliser des ressources renouvelables).

Lire la suite de « Jardin en cours # épisode 18 »
Jardin en cours

Jardin en cours # épisode 08

Abattre pour mieux (re)planter

Après plusieurs mois de nettoyage, j’en suis arrivée à une nouvelle étape, celle du « gros » ménage.

En l’occurrence, il s’agissait d’abattre certains vieux fruitiers, malades, creux, pourris et envahis par du lierre, du rosier sauvage et des ronces, ainsi que d’autres arbres jugés inintéressants.
Continuer…