Un jardin sous la neige

Jardin

Un jardin sous la neige

Neige en hiver

La semaine passée, nous avons vécu un phénomène climatique classique en hiver, pourtant il nous a tous surpris et pris de court.

Au-delà des problématiques de déplacements inhérentes à la neige, ce qui a attiré mon attention sont les paysages qu’elle a créé. Les lieux que l’on connaît sont redéfinis par le manteau neigeux qui les enveloppe. Les profondeurs de champ ne sont plus les mêmes, nos perceptions sont troublées, nos sens chahutés… L’épaisse couche de neige qui a revêtu les végétaux ne sera pas sans conséquence sur eux, certains ont cassé sous son poids, d’autres se sont courbés jusqu’au sol (les bambous notamment)… Beaucoup de boutons floraux étaient prêts à sortir suite au températures clémentes que nous avons eu. Les jonquilles pointaient nettement le bout de leur nez, les camélias étaient couverts de boutons, le cornouiller mâle en fleurs: celles-ci sont maintenant cristallisées dans le givre…

Il est encore tôt pour évaluer les dégâts subis par le jardin, mais il est toujours temps de s’émerveiller devant ce spectacle hivernal!

Dans cet habit blanc, le silence est roi, on entend peu de son, ils sont étouffés, il n’y a, semble t-il, plus âme qui vive, le temps est figé, et c’est un délicieux repos!

Dame Nature

Cet « évènement » climatique remet les choses en place: l’humain, dans sa toute puissance auto-proclamée, se voit ici remis à sa place par Dame Nature. Malgré toute sa technologie, malgré toute sa supposée supériorité, il ne plus faire « comme il veut ». Alors, tel un enfant énervé, il crie, il râle, mais cela ne change rien, il a neigé et il est bloqué.

Dame Nature a bien joué: les difficultés de déplacement entraîneront à coup sûr une baisse de la consommation, et cela n’est pas un mal, dans une société qui produit outrageusement du superflu. Alors, ce silence qui s’empare soudain de nos paysages cotonneux est peut-être celui d’une société apaisée, en communication avec la Nature, dont elle fait partie. Peut-être que le plus belle hommage que l’on puisse lui rendre est de nous taire et de contempler

 

Cliquer ici pour voir le site du Jardin de la Parmélie, Doue 77510 / Cliquer ici pour voir d’autres photos du Jardin de la Parmélie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.