Actualités/Blog

Actualités / Blog

Actualités

Soirée-débat autour de la permaculture en Seine-et-Marne

Le soir du vendredi 13 Avril a eu lieu au Café culturel « C’est déjà ça » de Saâcy-sur-Marne une soirée-débat autour de la permaculture, animée par l’Atelier l’Embellie.

Déroulement

Dans un premier temps, il a été proposé aux participants de faire connaissance avec leur voisin, un échange en écoute active afin d’être présent à l’autre et apprendre à le connaître.

Puis l’intervention pour présenter la permaculture a suivi. Continuer…

climat

Cowspiracy

J’ai regardé, il y a peu, un documentaire: Cowspiracy, sorti en 2014.

Le pitch du documentaire est de mettre en avant que l’industrie, pardon, l’élevage industriel des animaux, est la source la plus importante d’émission de gaz à effet de serre. L’auteur du film explique qu’un rapport public de la FAO détaille l’élevage industriel comme étant plus émetteur de gaz à effet de serre que l’ensemble des secteurs du transport réunis. Ainsi, on tombe un peu des nus: tout ce que nous faisons quotidiennement pour limiter notre impact écologique serait donc relativement vain face aux impacts liés à l’élevage…?.. Continuer…

Actualités

Réaménagement d’un bout de jardin seine-et-marnais

En ce début d’année 2018, l’Atelier l’Embellie a eu le plaisir de travailler sur le réaménagement d’une portion d’un jardin seine-et-marnais, situé sur la commune de Signy-Signets.

Les propriétaires du terrain ont réorganisé au cours du second semestre 2017 la partie avant de leur maison, en aménageant un nouvel escalier, en pavant la descente du garage etc. Suite à ces travaux, ils ont souhaité faire appel à un paysagiste concepteur pour repenser la portion de jardin qui se trouve à l’avant de leur maison… Continuer…

Conception paysagère

Dans quelle ville veut-on vivre?

Mission…

Il y a peu, j’ai été sollicitée par un syndicat de copropriété pour faire une proposition d’aménagements paysagers sur une copropriété située dans le Val-de-Marne, en bout de ligne A du R.E.R. Le contact était sympathique au téléphone, le projet semblait dans mes cordes, aussi, afin de mieux comprendre la demande, rendez-vous fût pris sur le site la semaine suivante.

Le site: un immeuble des années 70, avec à son pied un grand espace minéral en dalles gravillonnées, ponctué de quelques jardinières en béton peuplées de rosiers, d’ifs et d’autres végétaux. Le tout entretenu en labourant la terre allègrement, pas une trace de « mauvaises herbes », pas une trace de vie non plus. Une route extrêmement passante limite le lieu à l’Ouest, les poids-lourds se succèdent dans un vrombissement de moteurs et de pots d’échappement, tandis qu’à l’Est une voie résidentielle prend place. L’espace est en pente, des escaliers conduisent de la voie résidentielle vers la nationale et plus loin à la gare… Continuer…

Jardinage

La bonne plante au bon endroit

Observer

En permaculture, au début de la prise de « possession » d’un site, on dit souvent qu’il faut passer un an sur le lieu à observer son terrain par toutes les saisons et tous les temps. Cette démarche est évidemment l’idéal, car elle permet de bien prendre en considération le fonctionnement de son lieu, cependant, elle n’est pas forcément possible dans le cadre du travail du paysagiste.

En effet, celui-ci doit collecter un maximum d’informations et observer sur un temps souvent court comment fonctionne le lieu. Ces observations doivent permettre de dresser un état des lieux du terrain, qui permet d’en connaître les caractéristiques.

Cette analyse permet de prendre connaissance de ce qui est, afin de travailler avec l’existant plutôt que contre, du moins, c’est la vision que je porte. De cette analyse, des contraintes émergent souvent, mais selon la façon dont on perçoit les choses, ces contraintes peuvent se transformer en atouts, ou tout du moins, comme éléments fondateurs de la démarche du projet… Continuer…

Jardin

Un jardin sous la neige

Neige en hiver

La semaine passée, nous avons vécu un phénomène climatique classique en hiver, pourtant il nous a tous surpris et pris de court.

Au-delà des problématiques de déplacements inhérentes à la neige, ce qui a attiré mon attention sont les paysages qu’elle a créé. Les lieux que l’on connaît sont redéfinis par le manteau neigeux qui les enveloppe. Les profondeurs de champ ne sont plus les mêmes, nos perceptions sont troublées, nos sens chahutés… L’épaisse couche de neige qui a revêtu les végétaux ne sera pas sans conséquence sur eux, certains ont cassé sous son poids, d’autres se sont courbés jusqu’au sol (les bambous notamment)… Beaucoup de boutons floraux étaient prêts à sortir suite au températures clémentes que nous avons eu. Les jonquilles pointaient nettement le bout de leur nez, les camélias étaient couverts de boutons, le cornouiller mâle en fleurs: celles-ci sont maintenant cristallisées dans le givre… Continuer…

Permaculture

Une ville permaculturelle

Depuis plusieurs jours, je travaille à la mise à jour de ma base de données sur les plantes que je m’étais constituée au cours de mes huit années de salariat. Et ce travail de sélection et d’amendement m’a amené à m’interroger sur ce que serait une ville permaculturelle.

Exercice déjà pratiqué lors d’échanges entre personnes sensibilisées à la permaculture, en groupe, mais jamais seule.

Aussi, je vais partager ici ma vision « 2018 » d’une ville permaculturelle. Continuer…

Lecture

L’art d’être libre dans un monde absurde

L’art d’être libre dans un monde absurde de Tom Hodgkinson, préface de Pierre Rabhi éditions les Liens qui Libèrent

C’est un livre assez délicieux à lire, car drôle et réjouissant ! Chaque chapitre nous entraîne dans une autre façon de voir la société qui nous entoure et de contourner, contrer ou s’adapter aux problèmes ou aliénations qu’elle nous crée ou provoque. C’est un ouvrage qui invite à entrer en résistance face à bon nombre d’absurdités produites par notre monde contemporain, aussi n’est-ce peut-être pas un hasard si celui-ci est préfacé par Pierre RabhiContinuer…

Film

Des abeilles et des hommes

Des abeilles et des hommes, Documentaire de Markus Imhoof, février 2013

Ce documentaire parle du déclin de la population d’abeilles dans le monde et s’interroge sur les causes et les conséquences de leur disparition.

Albert Einstein aurait dit:

Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre.

Continuer…