Jardin en cours # épisode 25

Jardin

Jardin en cours # épisode 25

Floraison des rescapés

L’an passé, j’avais sauvé de la déchetterie des chrysanthèmes, en les récupérant des poubelles du cimetière. Un certain nombre d’entre eux ont survécu et m’ont offert des floraisons assez spectaculaires, eût égard au reste du jardin!

Floraison pop des chrysanthèmes rescapés

Cette saison encore, je guette dans les poubelles pour aller sauver de nouvelles plantes…

Finalisation des plantations d’aromatiques

Mes trois caisses de godets de plantes vivaces m’ont pris davantage de temps à planter que je ne l’escomptais. Une des raisons est aussi que j’étais assez soucieuse lorsque je plantais, car j’ai peur de me faire de nouveau voler.

D’habitude, les plantations sont un moment joyeux, chargé d’espérance, mais là, en raison des diverses exactions subies, il n’en était rien. Heureusement que mes plantes sont toutes petites et peu visibles. Cependant, l’amélanchier que l’on m’a volé au printemps n’était pas gros non plus. Je ne peux qu’espérer que les personnes qui m’ont dépouillé seront dissuadées par la barrière et les poteaux installés

Fin des plantations de vivaces dans le massif du centre

Les plantations restent discrètes, noyées dans le paillage (dont j’ai maintenant épuisé la ressource). Les persistantes restent quelque peu visibles, mais le seul repère pour les autres plantations consistent en bouts de bois.

Fraisiers

J’avais repéré, depuis l’été, que des fraisiers poussaient à proximité du tas de broyats. Comme je suis (malheureusement) venue à bout de celui-ci, j’avais les coudées libres pour collecter tous ces fraisiers.

Récolte des fraisiers

Il s’avère qu’à partir d’un seul pied de fraisier « mère », les « bébés » sont fort nombreux! Les stolons s’enracinent et forment eux aussi de nouveaux stolons qui donnent naissance à de nouveaux etc. J’ai donc réussi à collecter une brouette entière de fraisier, que je vais replanter dans les massifs. Espérons que ces fraisiers m’offrent de sympathiques récompenses à la fin du printemps prochain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *